Cartagène : Centre d'interprétation de la "Muralla Púnica"



Accueil
Liste complète des sites
Recherche par carte
Recherche par pays, période et/ou type
 



Adresse :  C/ San Diego, 55, Cartagène, 30201, Espagne
Téléphone :  +34 968 52 54 77
Télecopie : 
Site web
Personne(s) de contact


Imprimer cette page
 
 

 


 
Photo non disponible

 

Description

Le site est situé sur le côteau sud d’une des 5 collines qui entouraient Cartagena, le mont San José, appelé pendant l’Antiquité, Aletes.

À l’intérieur de la muraille qui défendait Qart-Hadast, s’est développé le Centre d’interprétation, dans un gissement qu’on peut dater à la fin du IIIe siècle av. J.-C., date identique à celle de la fondation de la ville par le général carthaginois Asdrúbal, en 227 av. J.-C.

La muraille a été construite selon des modèles de fortification hellénistiques, qui étaient très répandus au centre de la Méditerranée. Elle est composée de deux murs parallèles construits avec des grands blocs de grès qui, à certains endroits, atteignaient plus de trois mètres de hauteur. Les dimensions ainsi que la forme de la muraille originale ont été reproduites pour faire revivre les sensations éprouvées par les anciens habitants de la ville lorsqu’ils parcouraient la muraille par son côté le plus haut.

Sur les vestiges de la muraille punique, il est possible de contempler la crypte de l’ancien ermite de San José, du XVIIe siècle, un espace très suggestif dont les murs étaient décorés par des peintures représentant la danse macabre de la mort.

Le Centre d’interprétation présente une période cruciale de l’histoire de la Méditerranée. Cartagena a été un port récepteur et exportateur de matières premières, base principale pour le décollage des grands empires méditerranéens et intégrateur des cultures côtières du monde ancien.

Dans la salle de projection, le visiteur fait un bond en arrière dans l’histoire. Amilcar, Asdrubal, Escipion, etc. ne sont plus des inconnus, les guerres puniques sont expliquées par leurs protagonistes et le processus de fouilles réalisé par les archéologues lui est présenté. Dans la salle d’exposition, on trouve des textes qui aident à la compréhension de l’évolution des peuples méditerranéens et de Cartagena pendant cette période.

Décembre 2005

 

Bibliographie 

MARTIN CAMINO, M., 1994. Colonización fenicia y presencia púnica en Murcia. El mundo púnico.Historia, sociedad y cultura. Pp. 293-394. Murcia.MARTIN CAMINO, M. y BELMONTE MARÍN, J., 1993. La muralla púnica de Cartagena : valoración arqueológica y análisis epigráfico de sus materiales. Aula Orientales 11.2, p. 161-171, Barcelona.

MARÍN BAÑO, C., 2000. Un modelo estratigráfico de la Cartagena púnica : la muralla de Quart-Hadast, Anales de Prehistoria y Arqueología, 13-14. p. 121-139, Universidad de Murcia.

http://www.simulacraromae.org