Naples : Site archéologique au-dessous du Dôme



Accueil
Liste complète des sites
Recherche par carte
Recherche par pays, période et/ou type
 



Adresse :  Rue Duomo, Naples, 80138, Italie
Téléphone :  +39 (0)81 44 90 97
Télecopie : 
Site web
Personne(s) de contact


Imprimer cette page
 
 

 

Vue du haut du Dôme de Naples
© Archivio del Laboratorio Fotografico della Soprintendenza B.A.P.P.S.A.E. di Napoli e provincia, curato dal Sig. Giovanni Genova.

 
Visualiser les photos

 

Description

La Cathédrale de Naples se situe au cœur de la ville gréco-romaine et fut édifiée par l’empereur Constantin au début du IVe siècle après J.-C.

L’édifice fut construit sur une aire déjà occupée par un temple romain, dédié au dieu Apollon.

Les interventions architecturales successives du Dôme de Naples commencèrent en 1265 pendant le règne de Carlo I d’Anjou.

Les changements urbanistiques et structuraux sont survenus en différentes phases, conséquences d’une série continue d’interventions mises en œuvre pendant les sept siècles de vie du Dôme, en raison de tremblements de terre, qui ont parfois été très destructeurs et accompagnés par les éruptions du Vésuve et également, à cause du désir du peuple et du clergé d’embellir le complexe avec de nouvelles décorations; par exemple, à partir du XVIIe siècle, lorsque le goût de la cour espagnole s’imposa en rejetant le style géométrique et linéaire caractéristique d’Anjou.

Il est fort probable que les travaux de réaménagements aient été, initialement, suivis par des architectes français aidés par des architectes locaux, qui appartenaient au groupe des artistes arrivés à Naples à la suite de Carlo I d’Anjou.

A peine l’œuvre fut-elle terminée, qu'un premier tremblement de terre, au mois de septembre 1349, provoqua la destruction de la façade et du campanile.

En 1456, une autre terrible secousse sismique détruisit des parois entières de l'édifice. Pendant cette période, de nombreux objets sacrés ont été perdus. Seules les burettes contenant le sang de Saint Gennaro, situées dans la vielle chapelle, furent sauvées.

En 1732, 1805, 1930, 1962 et 1980, d'autres tremblements de terre ont occasionné des dégâts dans cette zone. Les parties de la cathédrale qui ont subi le plus de dégâts, ont été l’abside et la façade. La façade a été réaménagée plusieurs fois. La dernière intervention fut de Enrico Alvino en 1876, qui recomposa, selon le stylenéo-gothique, les différents fragments sculptés médiévaux.

L’église mesure presque 100 mètres de long et elle est caractérisée par un plan à croix latine, selon le plan du XIVe siècle après J.-C. La nef centrale a une largeur de 15 mètres et le plafond en bois décoré fut réalisé en 1621 par le Cardinal Domenico Carafa.

Monuments sépulcraux (en marbre) d’Anjou, aragonais et des régnants espagnols, statues, peintures, fonts baptismaux, tableaux et bronzes dorés ornent, aujourd’hui, l’intérieur de la cathédrale, l’intérieur de la basilique Sainte-Restituta (troisième chapelle de la nef de gauche), qui appartient à la période paléochrétienne et l’intérieur de la chapelle du trésor de Saint Gennaro, édifiée en 1527 par les nobles de la ville après la peste.
L’aménagement de cette chapelle présente le plus précieux témoignage de l’art baroque napolitain.

Au fond de la nef droite se trouve le baptistère de Saint Jean in Fonte datant de 365 après J.-C., le plus ancien de l’occident, dont la coupole est décorée de mosaïques datant de 465.

Au-dessous de l’abside du Dôme, Tommaso Malvisto, artiste et architecte connu, réalisa, en 1497, le plafond en marbre décoré avec des bas-reliefs, au moment où le Cardinal Oliviero Carafa décida de réaménager les reliques de Saint Gennaro, au-dessous du maître-autel.

De la basilique Sainte-Restituta, on accède aux endroits souterrains, où les fouilles archéologiques ont mis au jour les vestiges grecs et romains de la ville et des premiers temps chrétiens, avant la configuration du Dôme actuel.

Décembre 2005

 

Bibliographie 

AA.VV., 2001. Duomo di Napoli - Restauro della cripta di San Gennaro, 1996.

DE LA VILLE SUR-YLLON L., 1897. La Basilica di Santa Restituta.

DOVERE U., Il Duomo di Napoli.

MIOLA A., 1897. Il succorpo di San Gennaro descritto da un frate del quattrocento.

STRAZZULLO F., 1959. Saggi storici sul Duomo di Napoli.

STRAZZULLO F., 1965. Il Duomo di Napoli nel cinquecento.

STRAZZULLO F., 1978. La real cappella del tesoro di San Gennaro.

STRAZZULLO F., 1988. Il restauro delle pitture del Dominichino nella cappella del tesoro di San Gennaro.

TARALLO E., 1982. La Basilica di Santa Restituta in Napoli, Trasformazioni e vicende.

WILPERT J., SHUMACHER W. N., 1976. Die romischen mosaiken und malerein der kirchlichen bauten von IV-XIII jahrhundert.