Aoste : Site au-dessous du Musée archéologique régional



Accueil
Liste complète des sites
Recherche par carte
Recherche par pays, période et/ou type
 



Adresse :  12, Place Roncas, Aoste, 11100, Italie
Téléphone :  +39 (0)165 27 59 87
Télecopie : 
Site web
Personne(s) de contact


Imprimer cette page
 
 

 

Le Musée Archéologique d'Aoste
© L'Image - Ugo Vection et Diego Cesare. 1993. RAVA - Archives photographiques des activités et des biens culturels

 
Visualiser les photos

 

Description

Le site archéologique situé au-dessous du Musée archéologique régional se trouve dans le centre historique de la ville d’Aoste.

La muséalisation des vestiges permet au visiteur d’admirer les structures relatives à la porte romaine Principalis Sinistra, qui conduisait vers l’Alpis Poenina (Grand Saint-Bernard).

La porte était caractérisée par une seule arcade d’accès, protégée sur les côtés par deux tours quadrangulaires; cette porte possédait un caractère beaucoup plus défensif par rapport aux autres portes de la ville, car elle était située à la fin d’une pente, qui remontait vers le nord et elle constituait un passage important de sortie du centre urbain.

La porte Principalis Sinistra devait avoir presque les mêmes dimensions que la Porte Prétorienne placée à l’est de la ville, qui était l’entrée la plus significative et la plus monumentale pour ceux qui arrivaient de la plaine.

La structure apparaissait très régulière, revêtue par des blocs carrés de travertin.

La porte datée au Ier siècle av. J.-C. a été édifiée au même moment que l’organisation urbanistique de la ville romaine. Le plan prévoyait des remparts de défense, échelonnés par douze tours carrées.

Le Cardo et le Decumanus Maximus, les deux voies principales de la ville, larges d’environ vingt mètres, aboutissaient à quatre portes fortifiées.

Les fouilles ont mis en évidence la stratigraphie romaine de tout l’endroit, une partie des remparts du côté nord de la ville, des restes monumentaux voûtés relatifs à l’aire du Forum et des locaux destinés aux entrepôts.

Le visiteur peut apercevoir la grandeur des structures romaines et percevoir la stratigraphie du lieu, en suivant un parcours souterrain très articulé et qui passe à travers les vestiges antiques.

Décembre 2005

 

Bibliographie 

ATTI del Congresso sul Bimillenario della città di Aosta, Istituto Internazionale di studi liguri, Bordighera, 1982.

CUAZ, M., 1987. Aosta-progetto per una storia della città, Quart (Aosta), Musumeci Editore.

MOLLO MEZZENA R. (par les soins de), Archéologie en Vallée d'Aoste, Du néolithique à la chute de l'empire romain 3500 av.J-C - Ve siècle apr.J-C., Aoste.

RIVOLIN, J.-G., COSTA, M., 2003. Notes d’histoire de la Vallée d’Aoste, Aoste, Imprimerie ITLA.