Aoste: Cathédrale et Cryptoportique



Accueil
Liste complète des sites
Recherche par carte
Recherche par pays, période et/ou type
 



Adresse :  Place Jean XXIII Pape, Aoste, 11100, Italie
Téléphone :  +39 (0)165 27 59 87
Télecopie : 
Site web
Personne(s) de contact


Imprimer cette page
 
 

 

Vue externe de la façade de la Cathédrale d'Aoste
© Ediz. Escl. Capurso-Quart, Aosta. RAVA-Archives Photographiques de la Surintendance des activités et des biens culturels.

 
Visualiser les photos

 

Description

Le site du Cryptoportique et de la Cathédrale Sainte-Marie se situe au cœur du centre historique, à l’intérieur des remparts romains de la ville d’Aoste. Il se trouve à proximité de la place principale E. Chanoux et on peut l’atteindre en cinq minutes à pied.

Les vestiges de l’ancienne église ne sont pas visibles de l’extérieur, il faut entrer à l’intérieur de la Cathédrale et descendre dans le sous-sol; tandis qu'une partie du Cryptoportique, datant du Ier siècle après J.-C., est visible de la place Jean XXIII où s’ouvre la cathédrale.

Le cryptoportique a été restauré et réaménagé en 2005. Le visiteur peut, maintenant, admirer les grands blocs de travertin, qui constituent les arcades du complexe romain et les voûtes en berceau qui cloisonnent l’ensemble de la structure.

Le site archéologique dans le sous-sol de la Cathédrale d’Aoste conserve les vestiges de la première cathédrale de la ville, qui fut édifiée à la fin du IVe siècle à l’emplacement d’un édifice romain préexistant.

Le lieu de culte paléochrétien se prolonge vers l’ouest en direction du Cryptoportique, contre lequel a été adossé le baptistère.

Le complexe résidentiel préexistant, de la fin du IIIe - début du IVe siècle après J.-C., a été réaménagé afin de créer un premier lieu de culte chrétien; cette phase de construction précède celle de l’ancienne Cathédrale.
L’édifice religieux subira diverses modifications pendant les siècles qui suivront.

Le cryptoportique fait partie du complexe du forum romain, qui se développe sur des nivellements différents du nord vers le sud. L’ensemble constituait, à l’époque romaine, le centre de la vie politique, économique, juridique et religieuse de la ville.

Au nord, le cryptoportique délimitait une aire de culte surélevée, qui comptait deux temples, l’un symétrique et de l’autre, orienté nord-sud, tandis que, au sud, située à un niveau inférieur, s’étendait la place du forum. Autour de cet espace limité par des arcades s’étalaient des boutiques et des bureaux administratifs.

Décembre 2005

 

Bibliographie 

BONNET C. et PERINETTI R., 1986. Aoste aux premiers temps chrétiens, Musumeci Editeur, Aoste.

CUAZ M., 1987. Aosta-progetto per una storia della città, Quart (Aosta), Musumeci Editore.

MOLLO MEZZENA R., 1982. Augusta Praetoria, Atti sul Bimillenario della Città di Aosta, Bordighera, Istituto Internazionale di Studi Liguri.

MOLLO MEZZENA R. (par les soins de), 1982. Archéologie en Vallée d'Aoste, Du néolithique à la chute de l'empire romain 3500 av.J-C - Ve siècle apr.J-C., Aoste.

RIVOLIN, J.-G., COSTA, M., 2003. Notes d’histoire de la Vallée d’Aoste, Aoste, Imprimerie ITLA.

ZANOTTO A., 1986. Valle d’Aosta antica ed archeologica, Quart (Aosta), Musumeci Editore.